Les articles sponsorisés, un bon moyen de gagner de l’argent avec son blog

C’est à la demande d’un annonceur ou d’une marque, pour un service ou un produit, que sont écrits les articles sponsorisés! Un échange de bons procédés dans la mesure où, tout en proposant un contenu intéressant, le blogueur reçoit de l’argent pour bons offices rendus. La collaboration éditoriale doit en toute logique porter ses fruits et, tout en veillant à accroître sa visibilité, mener à un bon référencement. Certaines règles sont néanmoins à respecter, surtout d’un point de vue légal, mais le jeu en vaut la chandelle.

sponsoring
Un article sponsorisé, c’est du … sponsoring!

Quelques conseils pratiques, pour vous aider au mieux dans votre tâche:

Être honnête avec ses lecteurs:

Connaissez-vous mieux que de croire en un produit ou un service pour en faire l’article? Si votre éditorial parle vrai, que vous y croyez et vous donnez la peine de le mettre en avant… tout ce que vous ferez paraître devrait en toute logique toucher votre communauté. Or dans la mesure où le lien que vous soumettez à l’approbation est non naturel car obtenu sous réserve d’un paiement par la marque ou d’un produit en contrepartie d’article, il est de bon ton de le signaler à Google. Notifier l’attribut « nofollow », à ajouter en fin de code dans votre lien, c’est vous dédouaner de toute implication spontanée.

Qui est à l’origine des articles?

On pourrait croire qu’en pratique ceux-ci sont systématiquement rédigés par le blogueur, mais ce n’est pas toujours le cas ! La marque peut en être à l’origine, auquel cas ce dernier se contente de le publier en son nom, contre rémunération évidemment. Pour autant le blogueur peut fort bien rédiger un test sur les produits ou services de l’annonceur, ou se contenter d’écrire un article descriptif d’un sujet donné. En complétant l’information, par un lien glissé dans le texte, c’est un accès direct vers le site concerné ! Informez donc vos lecteurs sur l’auteur de l’article en question. Dans cet article consacré aux techniques pour gagner au loto du vendredi 13, je signifie à mes lecteurs que je ne suis pas l’auteur.

Qui en sont les bénéficiaires?

Ceci vaut tout autant pour obtenir un avantage SEO à son profit et, sous couvert de votre notoriété, par le biais de votre communauté. Ainsi c’est à différents besoins que peut répondre une campagne d’articles sponsorisés et la demande vous parvenir spontanément. Si vous faites partie des blogueurs de renom, quand un label ou son agence se décide à démarcher des influenceurs, celles-ci peuvent débarquer spontanément dans votre boîte mail. Pour autant en vous inscrivant sur une plateforme, du style RocketLinks par exemple, ces propositions vous seront adressées de fait.

travailler sur internet
Les opportunités pour travailler sur internet ne manquent pas

Quelles sont les règles incontournables à respecter de part et d’autre?

Un article sponsorisé doit répondre à certains critères de base, en précisant les conditions de ce qui vous est demandé. Son but primordial est de bien cerner le brief initial, sous-entendu l’objectif avant tout !

Que vaut la marque?

Pour la recommander à vos lecteurs, la moindre des choses est de l’apprécier, tout en étant au mieux en phase avec vos valeurs. Pareillement elle se doit d’être conforme à l’esprit qui régit l’univers de votre blog.

Conditions pratiques:

Ce sont celles le plus fréquemment demandées qui sont à considérer : Fournir en photos la rédaction, assurer la promotion sur les réseaux-sociaux, respecter un délai ou même le temps que devra rester en ligne l’article sur votre blog.

La liberté d’action:

Serez-vous dépositaire en matière de choix du sujet ou tenu de respecter la/les propositions point à la ligne? Aurez-vous à faire face à une relecture de l’article, vous exposant ainsi à une modification ultérieure qui peut s’avérer fastidieuse?

Contrepartie offerte:

La rémunération doit se trouver en accord avec l’ampleur de la tâche à effectuer. Si elle n’est pas en phase avec votre renommée celle-ci peut fortement en pâtir, aussi veillez au sérieux à apporter au bien-fondé de la demande.

Quelques conseils d’ami:

Celui qui vous veut du bien vous conseillera vivement de bien cadrer la moindre condition par un contrat en bonne et due forme. Par respect pour vos lecteurs, vous ne sauriez accepter des propositions de textes diffusant des préceptes qui ne sont pas vôtres. Refusez toute clause qui entacherait votre liberté éditoriale, gardez-la précieusement à l’abri de tout subordination, même si vous êtes rétribué pour ce faire. C’est votre devoir car ce blog vous appartient, il est votre mode d’expression et, en dernier ressort, vous devez être seul à valider les publications qui peuvent ou non s’y trouver !

Annoncer la couleur:

Aux yeux de la loi française un éditorial financé peut à juste titre être considéré comme de la publicité. Pour cette raison une mention précise doit être explicitement signalée au lecteur, du style « Article sponsorisé ». C’est une obligation inscrite dans l’article L.121-1 du Code de la consommation, qui précise que « Une pratique commerciale est trompeuse […] lorsqu’elle n’indique pas sa véritable intention commerciale. Une zone de flou des plus confortables borne ces pratiques ! Aussi, dans la mesure où le Web évolue plus vite que la loi, les frontières sont souvent franchies et le doute permis.

Astuces pour concocter des articles propices au référencement:

Une bonne collaboration:

Proposer son papier à la relecture est de bon ton, de manière à ce que la marque soit en mesure d’y apporter des corrections éventuelles. Ont pu s’y glisser des coquilles, comme peuvent être nécessaires des informations complémentaires, sans que pour autant cela implique de procéder à une réécriture intégrale. Soyez vous-même respectueux de votre ouvrage, de façon à défier quiconque de dénaturer vos propos en leur rendant justice. Vos conditions de paiement doivent être précisées, car de la notoriété et l’influence de votre blog dépend la rémunération (qui peut osciller entre 100 et 200€ par article).

Référencement des articles:

Dans la mesure où ils sont sponsorisés, vous êtes en droit de vous demander quel est le lien de cause à effet sur une marque vis-à-vis de Google. On parle certes d’elle mais au travers d’un lien, et c’est là que réside toute l’astuce car ceux-ci ont impact déterminent sur le référencement. Dans la vie courante le “bouche-à-oreille” remporte toujours autant de succès, c’est du kif-kif en l’occurrence ! Plus on parle de vous, plus on a envie de vous connaître car c’est preuve que vous avez acquis une certaine renommée. De là à constater que plus ceux qui vantent vos mérites sont influents mieux vous êtes dignes d’intérêt, le pas est bien vite franchi.

Relation de cause à effet:

Recevoir des liens de qualité est l’assurance d’un bon référencement, sous condition que ce soit des sites réputés qui assurent la relation. Qu’ils soient issus de domaines aussi divers que variés est un plus, inutile qu’ils soient 36 en provenance d’un même domaine. Leur thématique doit concorder avec la vôtre, par exemple une marque qui présente des vêtements aura tout intérêt à se tourner vers des blogs mode fashion. Pour encore plus de cohérence, sachant que vous allez vous appuyer sur des textes menant à votre site, proposer des ancres variées permet de diversifier vos cibles. De quoi développer en conséquence son netlinking, sous-entendu élargir son portefeuille en tablant sur des liens qualitatifs.

seo
Le SEO ou référencement n’est pas une mince affaire!

Ne pas se laisser imposer de lignée éditoriale inconfortable:

Les articles à problèmes:

Un lien n’est qualifié de spontané que sous condition! Vous comprendrez aisément que tous ceux qui émanent d’un site contre rémunération ne sauraient être considérés comme “naturels”. De là à penser que c’est de la triche, destinée à manipuler votre positionnement sur Google, semble par le fait découler du bon sens. Contourner le problème est aisé… si tant est que les blogueurs qui pratiquent les tests de produits, ou les posts sponsorisés, soient au fait de quelques techniques basiques. Appuyez-vous sur les suggestions à suivre et vous en sortirez blancs comme neige!

Proposez du contenu unique:

Un article de valeur donne une irrésistible envie aux lecteurs de revenir, en raison de la pertinence que vous aurez témoigné au sujet abordé. Le sponsoring ne doit en aucun cas se faire au détriment de la qualité, il doit au contraire en être le gage. Vous appuyer sur du contenu existant est certes autorisé et même parfois indispensable, mais n’opérez en aucun cas à du copier-coller. Outre que votre stratagème risque d’être repéré, vous n’êtes pas en phase avec les requêtes des internautes. Ceux-ci sont en droit de s’attendre à des réponses en adéquations avec leurs souhaits.

Apposez un attribut Nofollow:

Pour se promener d’un site et d’une page web à l’autre, le moteur de recherche utilise des liens par défaut. Ceux-ci sont alors classifiés “Dofollow”, donc à suivre selon le terme anglais, ce qui est un comportement normal à leur égard. Or, nous l’avons abordé en début d’article, un lien sponsorisé ne saurait en aucun cas être considéré comme naturel. Vis-à-vis de Goggle indiquer en bout de code “nofollow” est signe qu’il ne doit pas suivre ce lien. Une précision dont le moteur de recherches ne tiendra à priori pas compte, mais une protection concernant votre référencement. Le lien pointera malgré tout vers le site de la marque.

Eviter de laisser se confondre rétribution et obligation éditoriale

Se vendre ou gagner de l’argent:

La réputation de l’article sponsorisé a beau être sujette à bien des controverses dans la blogosphère, nombre de lecteurs s’insurgent contre cette mauvaise presse. Sont à mettre en cause certains facteurs, comme l’afflux soudain de billets que les marques font paraître à foison. Dans la mesure où tous abordent le même sujet, comme si tout à coup il devenait primordial de lui accorder de l’intérêt, d’aucuns ne sont pas dupes. C’est pourquoi la loi vote pour la transparence, en obligeant les blogueurs à annoncer qu’un article est sponsorisé. Certains sont pressés par nombre de start-ups, qui refusent qu’apparaisse la mention aussi, sous couvert de respect, font-elles passer leurs intérêts avant l’éthique.

Une méfiance légitime:

Le lecteur devient frileux, face à l’afflux de textes dont la provenance n’est pas toujours précisée mais au contraire tantôt masquée tantôt signalée. Sa plus grande crainte semble cependant que le blogueur se soit “vendu” à la marque pour son seul intérêt, donc sans respect pour sa communauté. C’est que la frontière est mince entre le fait d’en vanter les mérites pour gagner de l’argent et le véritable intérêt qu’il lui porte. Or le but premier d’un blog est de parler d’un sujet qui nous touche ou nous est cher, et que l’on apprécie quoi qu’il en soit. Si tant est que ses vertus y sont copieusement prônées, introduire des notions financières dans la donne en modifie sérieusement l’équation.

Dangereux ou pas?

Ce type d’article peut être considéré comme à double tranchant mais, tant que vous n’en faites pas un moyen de monétisation au quotidien no souci! Accepter occasionnellement de faire passer des articles sponsorisés ne saurait vous nuire, sous condition de respecter un certain protocole. S’appuyer sur une checklist est indispensable pour conserver la confiance de vos lecteurs et ne pas vous égarer. S’ils vous portent de l’intérêt c’est que vos publications sont à leur convenance, ayez donc toujours en tête que celles-ci ne doivent pas en pâtir. Demandez-vous si, malgré la contrepartie financière, ils restent dans la lignée de ceux que vous feriez paraître.

Conserver sa liberté d’action tout en étant fidèle à soi même

Se trouver sous influence:

En aucune façon l’article pour lequel on vous rétribue ne doit modifier votre façon de le rédiger! Votre écriture est une signature, elle se doit donc d’être sans contrefaçon ni se trouver influencées par quelque emprise que ce soit. Méfiez-vous de l’effet euphorisant procuré par le fait que la marque vous ait “choisi” ! Envisagez cela sous un autre angle, en considérant que c’est votre notoriété qui vous a mis sur le dessus de leur panier. Ceci vous évitera bien des déconvenues, notamment celle d’avoir la sensation de lui être redevable. Vous avez un certain talent pour le job, aux labels d’en faire bon usage tout en vous ménageant.

Confondre besoins et respect:

Partons du principe que la majorité des blogueurs ne roulent pas sur l’or, du moins ceux qui pratiquent les articles sponsorisés. Cet argent vous en avez besoin et les marques peuvent en jouer, d’autant qu’elles se savent en position d’offrir des opportunités non négligeables. Entretenir de bonnes relations ne doit pas rimer avec obligations, vous êtes en droit de refuser toute influence néfaste sur vos contenus… ce qui nécessite une grande force de caractère, et une part non négligeable d’honnêteté envers soi-même. Un seul article qui ne respecte pas votre ligne de conduite peut vous griller aux yeux de vos lecteurs. Or vous et votre blog valez mieux que ça, plus en tout cas que quelques centaines d’euros.

Refuser tout compromis:

N’oubliez jamais que votre blog est le reflet de votre univers, sur lequel vous apposez votre style et laissez courir votre plume. Si une marque tente de vous imposer une publication en l’écrivant à votre place, si alléchante que puisse être l’offre vous devez la refuser. Vos lecteurs ne seront pas dupes et, dans la mesure où ce qu’ils viennent chercher chez-vous leur correspond, personne ne saurait vous imiter. Au mieux ils ne s’y retrouveront pas, au pire ils seront face à un contenu dont le ton creux sera commercial à souhait. Votre substance est garantie de qualité, ne vous trahissez pas même pour tout l’or du monde !

liberte
Restez maître de votre blog et n’acceptez pas tout!

Ne pas accepter tout et n’importe quoi comme sujet d’article!

C’est un article en plus:

Vous pouvez être pressenti par un label qui a déjà plusieurs centaines de textes au compteur. Ce qui est fort bien car l’article sponsorisé n’a pas vocation de remplacer un contenu éditorial, surtout que ce dernier est spontané. C’est plutôt comme un rajout que vous devez l’envisager, en complément des articles que vous fournissez. Nombre de sites s’en tiennent au ratio préconisé de billets, qui devrait ne pas excéder les 5% des contenus diffusés. Par respect pour le rythme d’éditions qui vous est coutumier, ceux-ci viennent “en plus” et ont vocation de s’en tenir à leur rôle de “contenu bonus”.

Apprendre à dire non:

Le moindre blog influent peut se voir proposer des publicités farfelues, comme par exemple vanter les mérites des petites pilules bleues… à quoi on aimerait pouvoir répondre « Pourquoi, vous êtes en manque ou quoi ? » mais que l’on s’abstient de commenter. Ce qui sous-entend que pour un seul article sponsorisé que vous accepterez de diffuser, c’est contre un nombre évident que vous refuserez. A croire que les marques se moquent du support, pourvu que leurs pubs soient diffusées. Si ces dernières sont à l’opposé de vos convictions, ou ne correspondent en aucune façon à votre ligne éditoriale, c’est vous engager à contresens de vos propres objectifs.

En résumé:

Vous êtes le seul détenteur des contenus qui fleurissent sur votre blog aussi, sous prétexte que les billets sponsorisés rapportent, que ce ne soit pas à n’importe quel prix. Celui de votre probité vaut toutes les richesses qui existent, donc accepter des concessions ne doit pas se faire à votre détriment. Quelles que soient les conditions séduisantes que l’on vous fait miroiter, vous avez un équilibre à trouver entre votre intérêt financier et la notoriété de votre blog. Votre réputation ne saurait se monnayer si une proposition risque de lui nuire, à ce titre refusez toute tentative d’influence sur vos contenus !

Bien évidemment, il est possible de publier un article sponsorisé sur Le Club Argent. Si vous souhaitez le faire, contactez moi directement par mail à contact@leclubargent.com pour que nous en discutions. Je reste ouvert à toutes propositions!

Les articles sponsorisés, un bon moyen de gagner de l’argent avec son blog
5 (100%) 6 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.